PREMIERE MONDIALE

LIGHT BIRD
Danse / MA 10 ET ME 11 MARS À 20 H 45
| DÈS 10 ANS CIE LE GUETTEUR
Après l’incomparable Swan, la compagnie
Le Guetteur revient avec Light Bird, ultime volet d’un triptyque ornitho-chorégraphique. Les danseurs partagent cette fois-ci la scène avec des grues de Mandchourie. Un spectacle qui vous clouera le bec par sa beauté.
UNE COPRODUCTION DE L’ESPACE JEAN LEGENDRE



-> Assister aux répétitions publiques de Light Bird
A noter les grues de Mandchourie ne seront pas présentes pendant ces répétitions
Rendez-vous à l’Espace Jean Legendre
Lundi 2 et Mardi 3 mars à 16h
Entrée libre - réservation indispensable et dans la limite des places disponibles
03 44 92 76 76




Bientôt à l'Espace Jean-Legendre
3/17 lignes  [1 - 3]  <<  <  1 2 3 4 5 6  >  >>

YERMA

YERMA

Théâtre | 09 mars 2015

Yerma et Jean, jeunes éleveurs mariés depuis deux ans, n’arrivent pas à avoir d’enfant. Yerma ne peut attendre aucun réconfort de son mari, un homme travailleur mais insensible à sa souffrance. Très attachée à ses convictions morales, elle ne veut pas non plus le tromper, malgré son attirance manifeste pour Victor, son ami d’enfance. Le couple s’éloigne peu à peu. Jean, semblant se résigner, s’enferme dans le travail.

 

LIGHT BIRD

LIGHT BIRD

Danse, Tous publics, A voir en famille | 10 mars 2015 | 11 mars 2015

Après l’incomparable Swan qui avait séduit les spectateurs de l’Espace Jean   Legendre,   la   compagnie Le  Guetteur,  en  résidence  dans notre  théâtre,  revient  avec  Light Bird,  ultime  volet  d’un  triptyque ornitho-chorégraphique  gracieux et original. Les danseurs partagent cette fois-ci la scène avec des grues de   Mandchourie,   échassiers   à l’allure élégante et à la symbolique forte. Un spectacle qui vous clouera le bec par sa beauté.

ICARE

ICARE

Tous publics, Théâtre, Arts numériques, A voir en famille | 17 mars 2015 | 18 mars 2015

Après le beau succès de La Belle et la Bête qui a émerveillé notre public, la  compagnie  Lemieux  Pilon  4D Art explore le mythe d’Icare. Dans un décor subjuguant où l’imagerie 3D fonctionne admirablement, des acteurs en chair et en os ont pour partenaires  de  jeu  des  personnages holographiques évanescents. Un procédé enchanteur et spectaculaire qui marie réel et virtuel au service d’un récit revisité.


UNE PREMIÈRE EN EUROPE