Afficher le menu des théâtres de Compiègne rechercher sur le site des théâtres de Compiègne

Théâtre Impérial

JAKUB ORLINSKI ET IL POMO D’ORO

16 Novembre 2018

Concert
1H10
de 8 À 39€

ANIMA SACRA

Jakub Józef Orlinski est l'une des nouvelles voix européennes qui va conquérir le monde. Si vous aimez les voix troublantes, les voix qui conjuguent expression et virtuosité, ne manquez pas le concert de ce jeune contre-ténor polonais, en ouverture du Festival En Voix !

Le premier festival régional d'art lyrique et de chant choral des Hauts-de-France, conçu et porté par le Théâtre Impérial, va s'ouvrir avec une voix que vous n'oublierez pas de sitôt. Depuis Alfred Deller, James Bowman et, plus près de nous, Philippe Jaroussky et Franco Fagioli, jamais contre-ténor n'a suscité autant d'étonnement et d'admiration. Révélé au public lors du festival d'Aix-en-Provence 2017, bientôt sur les plus grandes scènes internationales, Jakub Orlinski est promis à un avenir glorieux. L'aisance qui se dégage de sa manière d'aborder les plus grandes difficultés se conjugue chez lui à un sens de l'expression qui renouvelle l'art des castrats tel qu'il était pratiqué aux XVIIe et XVIIIe siècles. Anima sacra (« âme sacrée »), ainsi est intitulé le concert qu'il donne avec l'ensemble Il Pomo d'oro, l'un des orchestres baroques les plus en vue du moment. Au programme : des compositeurs que le chanteur et l'ensemble abordent avec ce goût de l'aventure qui rend captivant chacun de leur concert avec cerise sur le gâteau le sublime Nisi Dominus de Vivaldi.

Soliste Jakub Józef Orlinski,
contre-ténor

Maxim Emelyanychev,
clavecin et direction

Orchestre Il Pomo d’Oro

Johann David Heinichen
Alma Redemptoris Mater
Arcangelo Corelli
Concerto grosso en si bémol majeur,
op.6 n°7
Antonio Vivaldi
Nisi Dominus
Jan Dismas Zelenka
S’un sol lagrime
Sinfonia in A minor Allegro

Nicola Fago
Tam non splendet
Johann Adolph Hasse
Mea tormenta properate !

©Anita Wasik

Presse

Une voix au timbre chaud et ambré, dotée d'une projection puissante (aigus faciles, graves profonds), la musicalité et le charisme en sus.
Le Monde

La voix de Jakub Józef Orlinski, projetée, puissante, tenue, lumineuse, nous a laissé bouche bée !
Télérama


Partager :