Afficher le menu des théâtres de Compiègne rechercher sur le site des théâtres de Compiègne

Théâtre Impérial

L’ENLÈVEMENT AU SÉRAIL

Du 23/11/2018 au 24/11/2018

Opéra
2H40 AVEC ENTRACTE
de 8 À 58€

Production la co[opéra]tive

MOZART

Avec ou sans jeu de mots, L'Enlèvement au sérail est l'un des opéras les plus enlevés de Mozart. Un opéra qui joue sur l'ambiguïté née du regard posé par les Européens sur un Orient de fantaisie, et se résout en une belle leçon d'humanité.

Après Les Noces de Figaro en 2015, le Théâtre Impérial et les scènes nationales de Besançon, Dunkerque et Quimper, réunis au sein de la co[opéra]tive, reviennent à Mozart en créant cette nouvelle production. Tout le monde connaît le grand air de la Reine de la nuit dans La Flûte enchantée. Mais le grand air de Konstanze, dans L'Enlèvement au sérail, est tout aussi spectaculaire par l'extrême virtuosité exigée de la chanteuse qui incarne la captive du pacha Selim. L'Enlèvement est aussi l'opéra des contrastes et pour incarner Osmin, le gardien du sérail, Mozart a convoqué toutes ses ressources comiques. À la tête du Concert de la Loge qu'il dirige du violon, comme on le faisait à l'époque de Mozart, Julien Chauvin cultive l'élégance et la fantaisie qui caractérisent la manière du compositeur. Sur scène, la distribution réunit une troupe de jeunes chanteurs brillants dont Jeanne Crousaud (Blondchen, la servante de Konstanze), qu'on a pu applaudir en 2018 au Théâtre Impérial dans La Sirène ou dans L'Odyssée. La mise en scène de Christophe Rulhes ne joue pas la carte de la turquerie pittoresque. Des scènes filmées sont projetées et nous amènent aux abords d'une belle et grande demeure en front de mer, voisine d'un restaurant turc façon « Döner Kebab ». Les personnages évoluent dans un style d'une simplicité élégante qui évoque la détente et les rues d'aujourd'hui, laissant alors toute sa place à la musique et au chant.

Direction musicale Julien Chauvin
Mise en scène Christophe Rulhes
Collaboration artistique Julien Cassier
Costume et stylisme Céline Sathal
Création lumières Adèle Grepinet
Régie générale et vidéo David Løchen
Création son Pedro Theuriet
Création vidéo Ludovic Burczykowski
Avec
Konstanze, fiancée de Belmonte
Sophie Desmars, soprano
Belmonte, noble espagnol
Camille Tresmontant, ténor
Blondchen, sa servante
Jeanne Crousaud, soprano
Pedrillo, valet de Belmonte
Joseph Kauzman, ténor
Osmin, gardien du sérail
Nathanaël Tavernier, basse
Selim Bassa, pacha
Haris Haka Resic, comédien et chanteur
Le Concert de la Loge
23 instrumentistes
Chef de choeur Anthony Lo Papa
Avec la participation de choeurs
amateurs adhérents à la Fédération
Départementale des Chorales de l’Oise

Die Entführung aus dem SerailSingspiel en trois actes de Wolfgang Amadeus Mozart
Livret de Johann Gottlieb Stephanie,
d’après Bretzner
Créé au Burgtheater de Vienne (1782)
Spectacle chanté en allemand, surtitré et textes parlés en français

Production la co[opéra]tive Le Théâtre Impérial de Compiègne / Les 2 Scènes, Scène nationale de Besançon/ Le Bateau Feu, Scène nationale de Dunkerque / Le Théâtre de Cornouaille, Scène nationale de Quimper.
©DR

Presse

Inutile de dire qu’il faut maintenant compter avec Le Concert de la Loge, formation au son homogène, aux attaques franches, aux phrasés éloquents.
Opéra magazine


Partager :