Afficher le menu des théâtres de Compiègne rechercher sur le site des théâtres de Compiègne

édito

 

 

Être inventif et innovant, explorer, bousculer les cadres : une nécessité pour les acteurs de l’art et de la culture pour mieux émerveiller, surprendre et rendre curieux. C’est dans cet esprit que nous voulons fabriquer, produire et rassembler des œuvres et des spectacles pour une saison conçue à partir d’un projet artistique et culturel. Ce projet, nous le voulons exigeant, dans la profondeur ou la légèreté, et diversifié car nous sommes nous-mêmes tous différents. Nous avons besoin d’une création plurielle, libre qui fait fi des habitudes et des frontières artistiques. À Compiègne, nos théâtres, lieux d’effervescence créative, veulent répondre à cet objectif. Ils sont eux aussi à la fois pluriels et complémentaires dans leurs propositions et forment un ensemble unique, original, sans équivalent. En effet, le Théâtre Impérial, lieu d’exception et d’excellence à l’acoustique parmi les plus parfaites au monde, et l’Espace Jean Legendre, scène pluridisciplinaire remarquable, se sont associés il y a 10 ans et forment le premier pôle artistique et culturel de l’Oise, l’un des acteurs majeurs en Hauts-de-France. Aujourd’hui, ces théâtres n’ont plus rien à prouver, mais tant à partager. Il ne suffit pas d’avoir un lieu, il faut un projet, des ambitions et des réalisations.

L’art lyrique est la pierre angulaire de ce projet mais nous voulons qu’il soit ouvert, discipliné et indiscipliné, poreux aux autres disciplines. C’est pourquoi, j’ai invité de très nombreux artistes à s’associer au projet. Notre maison est une maison d’artistes avec un orchestre, un chœur, des compagnies, des ensembles hétéroclites, un metteur en scène et cette année les Jeunes Solistes du Théâtre Impérial, trois voix qui vont participer pendant deux saisons à certaines de nos productions et actions les plus variées. Chacun a son parcours, ses souhaits, chacun arrive avec ses collaborateurs, auteurs, compositeurs, scénographes, chorégraphes, vidéastes et crée ou se réapproprie le répertoire. Cette maison est donc aussi une maison de création et de production. J’ai fondé en 2018 le Centre de production lyrique des Hauts-de-France pour donner corps à cette volonté d’initier, construire et accompagner de nouveaux projets. Nous allons par exemple créer un opéra-comique Les Bains macabres de Guillaume Connesson que mettra en scène Florent Siaud, artiste associé, avec Les Frivolités Parisiennes, désormais orchestre du Théâtre Impérial, avec qui nous proposerons par ailleurs Le Testament de la tante Caroline et Alice. Membre fondateur de la co[opéra]tive, nous participons à la production d’une forme singulière de la Petite messe solennelle de Rossini. Chacune de ces productions sera en tournée en France.

Cette offre lyrique est complétée et nourrie de la pluridisciplinarité proposée à l’Espace Jean Legendre. Plusieurs spectacles que nous avons coproduits vont marquer cette nouvelle saison : ceux de Joël Pommerat, de Jean Lambert-wild et Lorenzo Malaguerra, de Clément Hervieu-Léger, de Valérie Lesort et Christian Hecq, de Joris Mathieu, de Florent Siaud ou de la compagnie XY.

Cette saison sera également celle du 40ème anniversaire de l’Espace Jean Legendre, l’un des Centres d’Action Culturelle construits en France et qui fut inauguré en octobre 1979 par Jean Legendre alors Maire de Compiègne et le Ministre de la Culture Jean-Philippe Lecat qui parlait déjà « d’un projet culturel fait de pluralisme, de liberté et d’espérance. » Nous ouvrirons la saison avec Avishai Cohen, l’un des grands noms du jazz international pour une soirée festive. Et pour rester dans la bonne humeur, nous vous proposons un spectacle anniversaire inoubliable, le Slava’s Snowshow.

Enfin, notre maison est celle des territoires, de la proximité, de la transmission, pour favoriser les rencontres artistiques et humaines. Ainsi vous retrouverez nos spectacles en itinérance dans l’Oise et, en novembre et décembre 2019, le Festival En Voix ! dans toute la région Hauts-de-France après une première édition l’an passé qui fut un vrai succès. À Compiègne, dans notre département et désormais en région, nous conduirons de multiples actions de sensibilisation et d’éducation artistiques auprès des populations et notamment des jeunes autour des représentations de spectacles.

Comme vous le voyez, nous avons déployé un projet particulièrement vaste à destination de tous. Inlassablement et passionnément, nous y mettons toute notre détermination et notre enthousiasme, avec la confiance et l’appui de nos partenaires publics et privés que je souhaite remercier vivement. Cette nouvelle saison, c’est comme une nouvelle aventure collective que toute l’équipe des Théâtres vous convie à partager, car si elle rythmera nos prochains mois, elle résonnera longtemps en nous.

Éric Rouchaud, directeur